Pourquoi devriez-vous opter pour un déodorant entièrement naturel - 2/2

septembre 19, 2016
Pourquoi devriez-vous opter pour un déodorant entièrement naturel - 2/2
  • facbook
  • twitter
  • google-plus
  • pin-it

La première partie de cet article traitait de certains des dangers potentiels associés à l’utilisation d’un anti-transpirant à base d’aluminium. Voyons maintenant les avantages d’opter pour une version plus saine, naturelle à 100 %.

La première chose à laquelle vous devrez vous ajuster est la sensation occasionnelle d’humidité. Les déodorants naturels ne préviennent pas la transpiration. Seuls les anti-transpirants à base d’aluminium peuvent vous empêcher de transpirer en bloquant vos glandes sudoripares. Le déodorant naturel est une solution plus sûre. Méfiez-vous toutefois des déodorants traditionnels, dont un grand nombre contiennent des produits chimiques comme le glycol de propylène, le triclosan (un antibactérien), des fragrances artificielles et d’autres ingrédients non souhaitables.
La fonction d’un déodorant naturel n’est pas d’empêcher la transpiration, mais bien les mauvaises odeurs. La transpiration ne sent rien jusqu’à ce que les bactéries qui vivent à la surface de votre peau commencent à s’en nourrir. Grâce à cette nouvelle source de nourriture, les bactéries se multiplient et engendrent des sous-produits malodorants.
Un déodorant efficace contient des extraits naturels de plantes dont les propriétés antibactériennes empêchent la croissance des bactéries à l’origine des mauvaises odeurs : pas de bactéries, pas de sous-produits qui sentent mauvais.

Les déodorants naturels de nouvelle génération contiennent en outre des ingrédients actifs anti-odeur comme l’isolat de sauge, qui contribue à réduire les odeurs existantes.
Voici quelques points à retenir sur l’utilisation d’un déodorant composé à 100 % d’ingrédients naturels :

1. Oui, vous ressentirez de l’humidité à l’occasion
Dans mon entourage, toutes les personnes qui utilisent un déodorant naturel se sont habituées au fait que leurs aisselles deviennent humides à l’occasion. À moins d’être en train de faire de l’exercice ou de vous retrouver assis en plein soleil de juillet, vous ne transpirerez pas continuellement. Et lorsqu’elle se produit, la transpiration sèche habituellement en quelques minutes.

Si vous avez tendance à transpirer abondamment, appliquez une petite quantité de poudre sur vos aisselles. Des produits naturels comme le bicarbonate de soude, la fécule de maïs biologique ou la farine de tapioca contribuent à absorber l’humidité.

2. Laissez le temps faire son œuvre
Votre déodorant peut mettre jusqu’à une semaine avant d’atteindre sa pleine efficacité. Plus vous l’appliquez fréquemment, plus votre déodorant éliminera de bactéries. Moins de bactéries, c’est moins de mauvaises odeurs. Durant les premiers jours d’utilisation, nous vous suggérons de réappliquer du déodorant l’après-midi. Vous réduirez ainsi le temps que mettra votre déodorant à atteindre sa pleine efficacité.

3. Un coup de pouce avec le vinaigre de cidre biologique
Certaines bactéries sont plus difficiles à déloger que d’autres. Si c’est le cas pour vous, appliquez du vinaigre de cidre sur vos aisselle une fois par semaine. Le pH du vinaigre peut éliminer un grand nombre de bactéries. Si la population de bactéries sur votre peau est moins abondante, votre déodorant sera automatiquement plus efficace.

Vous connaissez d’autres trucs ? Partagez-les dans un commentaire !

Alain Menard

Alain Ménard, microbiologiste, a co fondé la compagnie Green Beaver avec son épouse et biochimiste, Karen Clark. Ils ont quitté l'industrie pharmaceutique et des pesticides derrière pour créer des produits naturels et sains. Alain donne régulièrement des conférences sur les risques potentiels pour la santé et les risques environnementaux associés aux substances toxiques présentes dans les produits de soins personnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *