Pourquoi devriez-vous opter pour un déodorant entièrement naturel – 1/2

septembre 1, 2016
Pourquoi devriez-vous opter pour un déodorant entièrement naturel – 1/2
  • facbook
  • twitter
  • google-plus
  • pin-it

Devant les inquiétudes entourant l’utilisation de produits anti-transpirants, le risque en vaut-il la chandelle ?

Ma sœur a reçu un diagnostic de cancer du sein alors qu’elle n’avait que 32 ans. Quand l’un de nos proches vit une telle épreuve, on a soudain envie de poser des questions. Étant un scientifique, j’ai disséqué toute l’information que j’ai pu trouver. À ma grande surprise, j’ai constaté qu’un grand nombre de produits que nous utilisons tous les jours sont potentiellement nuisibles. Et l’un d’eux finit sa course sous nos bras.

Plusieurs études permettent de soupçonner l’existence d’un lien entre l’utilisation d’anti-transpirants contenant de l’aluminium et des maladies comme le cancer du sein et les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Je ne dis pas que les anti-transpirants ont provoqué le cancer de ma sœur. Mais pourquoi ne pas faire preuve de prudence en minimisant l’impact que peuvent avoir des substances chimiques potentiellement nuisibles sur notre corps ? Nous n’en avons qu’un, après tout.

Pourquoi les anti-transpirants contiennent-ils des composés d’aluminium ?

L’aluminium est l’ingrédient actif dans tous les anti-transpirants et dans de nombreux déodorants. Les composés d’aluminium traités chimiquement, comme le chlorhydrate ou le zirconium, sont mis à contribution pour « boucher » temporairement les glandes sudoripares des aisselles et empêcher la transpiration. Au fait, les anti-transpirants contiennent en général de 15 à 25 % d’aluminium. Ça ne peut pas être bon pour nous.

Votre corps peut-il absorber les composés d’aluminium contenus dans les anti-transpirants ?

Des études ont montré que la peau absorbe de faibles quantités de l’aluminium contenu dans les anti-transpirants1, et que l’absorption est plus grande sur une peau à nu (à la suite d’une épilation ou d’un rasage, par exemple)2.

Ceux qui plaident pour les anti-transpirants soulignent que ces très faibles quantités ne présentent pas un danger pour la santé. S’il est vrai que la quantité d’aluminium absorbée à la suite d’une seule application est infime, ne devrait-on pas s’interroger sur l’effet cumulatif d’une application quotidienne pendant plusieurs années ? Une étude a conclu que le cancer du sein, lorsqu’il est diagnostiqué chez des sujets plus jeunes, est corrélé avec une utilisation précoce des anti-transpirants3.

L’aluminium contenu dans les anti-transpirants peut-il être une cause de maladie ?

En tant que scientifique, mon travail consiste à demeurer objectif, à analyser toutes les données disponibles et à fonder mes conclusions sur des données objectives. Bien que je ne sois pas en mesure d’affirmer que l’aluminium contenu dans les anti-transpirants cause le cancer du sein ou la maladie d’Alzheimer, je peux dire que la recherche scientifique a montré que notre corps absorbe l’aluminium modifié chimiquement contenu dans les anti-transpirants. Ces composés peuvent imiter l’œstrogène, une hormone susceptible d’accroître le risque de cancer du sein. Un produit aussi répandu que l’anti-transpirant mérite-t-il vraiment qu’on augmente le risque de maladie ?

L’aluminium traité chimiquement n’est pas seul en cause

Les anti-transpirants à base d’aluminium contiennent aussi un cocktail de substances chimiques composé entre autres de cyclopentasiloxane, d’alcool stéarylique, de benzoate d’alkyle en C12 à 15, de PPG-14 butyle éther, d’huile de ricin hydrogénée, de pétrolatum, de phényle triméthicone, de talc, de cyclodextrine, de fragrance, d’huile minérale, de l’alcool béhénylique et de la laque d’aluminium bleu FD & C no 1 (CI 42090)

Souhaitez-vous vraiment appliquer toutes ces substances chimiques sur votre peau ?

Voici un exemple d’avertissement que l’on retrouve sur un contenant d’anti-transpirant type :

Pour usage externe seulement. Ne pas utiliser sur une peau éraflée. Consultez un médecin avant d’utiliser ce produit si vous souffrez d’une maladie rénale. Cessez d’utiliser en cas d’irritation ou d’éruption cutanée. Gardez hors de la portée des enfants. En cas d’ingestion, consultez un médecin ou communiquez sans tarder avec un centre antipoison.

Plutôt inquiétant, non ?

 

À suivre…

La seconde partie de ce billet présente les avantages d’utiliser un déodorant naturel à 100 % plutôt qu’un anti-transpirant à base d’aluminium.


1   http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11267710

2   http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22459170

3   http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14639125

Alain Menard

Alain Ménard, microbiologiste, a co fondé la compagnie Green Beaver avec son épouse et biochimiste, Karen Clark. Ils ont quitté l'industrie pharmaceutique et des pesticides derrière pour créer des produits naturels et sains. Alain donne régulièrement des conférences sur les risques potentiels pour la santé et les risques environnementaux associés aux substances toxiques présentes dans les produits de soins personnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *